Yémen: mettre fin au mariage précoce par l’adoption et l’application d’une loi fixant un âge minimum de mariage

MISE A JOUR - 10 DECEMBRE 2013: il y a deux semaines, un jeune homme est entré en contact avec le ministère yéménite pour les droits humains afin d’empêcher le mariage de sa sœur âgée de 11 ans, Nada (prénom d'emprunt),  à son cousin de 23 ans. Bien que le ministère soit auparavant intervenu dans des cas similaires, et qu’il ait convaincu des parents de ne pas marier leurs jeunes filles, les autorités ont été incapables d’empêcher le mariage de Nada car il n'existe pas de loi contre le mariage précoce, et le père de la jeune fille a refusé de céder. Hooria Mashhour, le ministre yéménite pour les droits humains, a régulièrement soulevé le problème dans les médias et sensibilisé le public à la question. Il a déclaré que, tant qu'il n’existe pas d'âge minimum du mariage au Yémen, son pouvoir de mettre fin à ces mariages reste très limité.

M. Mashhour continue à demander la réintroduction du projet de loi 2009 qui aurait pour effet d’interdire le mariage précoce dans le pays. Pour que les filles ne soient plus obligées d’en subir les graves conséquences physiques et psychologiques , Egalité Maintenant et nos partenaires,  l'Union des femmes yéménites (YWU - Yemeni Women Union) et la Fondation arabe pour les droits humains  (AHRF - Arab Human Rights Foundation) , soutenons les initiatives du ministre qui ont pour but de garantir que le gouvernement du Yémen soit à la hauteur de ses obligations en vertu du droit international et qu’il adopte une loi interdisant les mariages précoces. Veuillez nous aider et demander à nouveau au gouvernement du Yémen de faire des droits des femmes et des filles une priorité, d’adopter et d’appliquer une loi interdisant le mariage précoce, et de garantir la sécurité et les droits humains de mineures mariées ayant mis fin à leur mariage.


Wafa, enfant mariée
« Mon message à destination des parents, c'est qu'ils ne doivent pas considérer marier leurs filles à un jeune âge. Les filles devraient aller à l'école. Je souhaite  qu’aucune fille ne souffre comme j’ai eu à souffrir. Pour pouvoir vivre heureuse et de manière digne,  les filles doivent être instruites. » - Wafa, mariée à 11 ans, Yémen

Egalité Maintenant continue à appeler le Yémen à mettre fin aux mariages précoces en adoptant et en appliquant une loi fixant un âge minimum du mariage. La question du mariage précoce au Yémen a récemment fait l’objet d’une couverture médiatique qui a souligné l'impact dévastateur que la pratique peut avoir sur les filles. Egalité Maintenant a été informé d'un certain nombre de cas de jeunes Yéménites qui ont été mariées de force ou risquent de l’être et en subissent les conséquences. En dépit de la médiatisation de certaines affaires, le gouvernement n'a toujours pas adopté de loi qui fixerait un âge minimum du mariage.

Cependant, dans ce qui constitue un développement prometteur, Hooria Mashhour le ministre yéménite pour les droits humains, a demandé la réintroduction du projet de loi de 2009, ce qui de fait rendrait le mariage précoce illégal. Pour que les filles ne soient plus obligées d’en subir les graves conséquences physiques et psychologiques, Egalité Maintenant et l'Union des femmes yéménites (YWU) soutiennent les initiatives du ministre qui ont pour but de garantir que le gouvernement du Yémen soit à la hauteur de ses obligations en vertu du droit international et qu’il adopte une loi interdisant les mariages précoces.

Veuillez nous rejoindre en appelant le gouvernement du Yémen à faire des droits des femmes et des filles une priorité, à adopter et appliquer une loi interdisant le mariage précoce, et à garantir la sécurité et les droits humains de mineures mariées ayant mis fin à leur mariage.

TEXTE DE LA PETITION:

Je suis profondément préoccupé(e) par la prévalence des mariages précoces au Yémen. Les rapports des organisations yéménites de droits humains et des médias ont mis en évidence un certain nombre de cas de jeunes Yéménites qui ont été mariées de force, ou risquent de l’être, et en subissent les nombreuses et graves conséquences. Pourtant, à ce jour, le gouvernement n'a toujours pas adopté de législation qui fixerait un âge minimum du mariage. Bien que des agents du ministère soient intervenus au niveau individuel dans des affaires de mariage précoce, leur pouvoir de mettre fin à cette pratique demeure sévèrement limité sans une loi pour l’interdire.

Des organisations internationales telles que l’OMS, l'UNICEF et le FNUAP ont souligné les dommages causés aux filles mariées très jeunes du point de vue physique, émotionnel, psychologique, intellectuel et sexuel, notamment des complications en cas d’avortement, des décès provoqués par les grossesses précoces, une privation d'éducation, un manque de relations sociales, une mobilité restreinte, un accès limité aux ressources, une influence nulle ou limitée dans leur nouveau foyer et un risque accru de violence domestique.

Je comprends qu’un projet de loi fixant l'âge minimum du mariage pour les filles à 17 ans et prévoyant des sanctions pour les contrevenants est en suspens au parlement depuis 2009. Adopter ce projet de loi sans délai constituerait une première étape pour aider les filles à échapper à la violence et leur permettre de réaliser leur potentiel. En vertu de la Convention relative aux droits de l'enfant (CIDE) et de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l' égard des femmes (CEDAW), qui contiennent toutes deux des dispositions contre le mariage précoce, le Yémen se doit d’interdire la pratique. En 2012, le Comité des droits de l'Homme des Nations Unies a, dans son examen de la conformité du Yémen avec le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), exprimé sa préoccupation que la question de « l'âge minimum du mariage n'a toujours pas été réglée et elle rencontre une forte opposition au sein de l’assemblée» et appelé le Yémen à « fixer un âge minimum du mariage qui soit conforme aux normes internationales ».

Dans ce qui constitue un développement prometteur, Hooria Mashhour le ministre yéménite pour les droits humains, a demandé la réintroduction du projet de loi de 2009, ce qui de fait rendrait le mariage précoce illégal. Pour que les filles ne soient plus obligées d’en subir les graves conséquences physiques et psychologiques, Egalité Maintenant et YWU soutiennent les initiatives du ministre qui ont pour but de garantir que le gouvernement du Yémen soit à la hauteur de ses obligations en vertu du droit international et adopte une loi interdisant les mariages précoces.

Je vous exhorte à veiller à ce que le projet de loi sur le mariage précoce soit adopté par le parlement dès que possible. Veuillez également veiller à ce que cette loi, une fois adoptée, soit strictement appliquée et que les contrevenants soient punis. En outre, veuillez prendre des mesures pour protéger et promouvoir les droits des filles ayant mis fin à leur mariage ou y ayant échappé, y compris en fournissant un accès au logement, à l'éducation et une aide psychosociale.
Optional Member Code


Ajoutez-moi à la/aux liste(s) suivante(s) :
  • WAN Oui, envoyez moi les actions par courrier électronique

  • 1-25 of 67 signatures
    Nombre Date Nom Emplacement Ajouter un commentaire ...
    67 Wed Jan 01 17:26:47 EST 2014 Chiara Rizzo bologna, ot , ITALY
    66 Thu Dec 26 09:01:16 EST 2013 Christine Lecca Villeurbanne, FR
    65 Fri Dec 20 03:05:21 EST 2013 Martine Berthomé Guérande, FR
    64 Thu Dec 19 01:46:23 EST 2013 Loaëc L'or ici, FR
    63 Thu Dec 19 00:42:16 EST 2013 Jirina Nebesarova Brussels, BELGIUM
    62 Wed Dec 18 18:22:36 EST 2013 Mamadou Diarra Bamako, MALI
    61 Wed Dec 18 18:22:34 EST 2013 Mamadou Diarra Bamako, MALI
    60 Wed Dec 18 15:31:39 EST 2013 Lawrence Lauro Fort Lauderdale, FL , United States
    59 Wed Dec 18 11:25:00 EST 2013 Emna Kalai La Marsa, TUNISIA
    58 Wed Dec 18 09:17:46 EST 2013 Fawzia Adjali Strasbourg, ot , FRANCE
    57 Wed Dec 18 06:56:40 EST 2013 B�atrice Machet St-Antonin Du Var, TN , FRANCE
    56 Wed Dec 18 06:36:39 EST 2013 Jennifer Cheyne Berkeley, CA , United States
    55 Wed Dec 18 04:34:20 EST 2013 Claudia Ion Bucuresti, ot , ROMANIA
    54 Wed Dec 18 04:19:33 EST 2013 Marianne Hook J�rf�lla, United States
    53 Mon Oct 14 09:58:48 EDT 2013 Rose Blin6Mioch Sète, Select a state , FX
    52 Mon Oct 14 02:27:11 EDT 2013 Marielle POTTIER Le Mans, FX
    51 Thu Oct 10 17:26:26 EDT 2013 chantal Pottier COULAINES, FR
    50 Thu Oct 10 04:20:43 EDT 2013 Anaïs RECHER saint mars du désert, FR
    49 Thu Oct 10 03:30:30 EDT 2013 Doucha Belgrave Lorient, FX
    48 Tue Oct 08 11:39:08 EDT 2013 Claire Gasnault-Vuiart Nairobi, KENYA
    47 Mon Oct 07 17:24:51 EDT 2013 claude POTTIER LE MANS, FR
    46 Thu Oct 03 13:41:56 EDT 2013 Anne KPEDJI LOME, ot , TOGO
    45 Thu Oct 03 12:07:30 EDT 2013 fathia hizem monastir, ot , TUNISIA
    44 Wed Oct 02 14:32:18 EDT 2013 Anonyme medan, FR
    43 Wed Oct 02 04:48:49 EDT 2013 Inga Voss M�nster, ot , GERMANY
    Suivant ->

    Cette pétition sera remise au gouvernement de Yémen.

    Pour en savoir plus sur la campagne, cliquez ici :
    http://www.equalitynow.org/fr/take_action/adolescentes_action344