Arabie saoudite: mettre fin au mariage précoce et à la tutelle masculine sur les femmes

Egalité Maintenant vient de publier Action Femmes 31.5 -  Mise à jour - Arabie saoudite: mettre fin au mariage précoce et à la tutelle masculine sur les femmes. En 2010, Egalité Maintenant est intervenu dans l’affaire Fatima, une Saoudienne de 12 ans qui avait été vendue en mariage à un homme de 50 ans déjà marié et père de dix enfants. En tant que tuteur masculin de Fatima et en vertu de la loi saoudienne, son père avait le droit de la marier à tout âge et à qui il voulait. Six mois après le mariage, Fatima a cependant bravé les normes sociales et fui le foyer familial, refusant de retourner chez son mari et effectuant une demande de divorce. Avec le soutien de son oncle et d’Egalité Maintenant, elle a finalement obtenu le divorce en février 2013. Fatima a malgré son jeune âge fait preuve d’une grande détermination et force de caractère, mais elle subit des souffrances psychologiques et émotionnelles et a honte de sa situation. Elle ne souhaite plus poursuivre ses études et estime que, en tant qu’enfant divorcée, elle ne dispose plus d’opportunités pour participer à la société.

L’histoire de Fatima illustre la détresse de millions de filles qui sont mariées de par le monde alors qu’elles ne sont que des enfants. Egalité Maintenant et nos partenaires accueillons donc favorablement  la proposition introduite le 8 avril 2013 par le ministère saoudien de la Justice. Le projet de législation introduirait de nouvelles réglementations fixerait l'âge minimum du mariage à 16 ans, et poserait des conditions préalables à tout mariage contracté avant l'âge de 16 ans.

Veuillez nous rejoindre et appeler les autorités saoudiennes à adopter et à mettre en œuvre sans délai le projet de législation. Exhortez les à offrir des garanties pour que les filles et les femmes disposent d’un véritable choix quant à la sélection d'un conjoint et au moment du mariage en:

  • Adoptant et appliquant la législation qui propose d'établir un âge minimum de mariage
  • Allant plus loin et en relevant l'âge minimum de mariage à 18 ans afin de se conformer aux normes internationales
  • Mettant fin au système de tutelle masculine et en éliminant la discrimination envers les femmes et les filles, notamment en ce qui concerne l’accès à l’éducation et à l’emploi, ainsi que la capacité à faire leurs propres choix de vie

Voici une traduction en français de la lettre qui sera envoyée au gouvernement saoudien:

Puisqu’il n'existe actuellement pas de loi relative à un âge minimum de mariage en Arabie saoudite, je me félicite de la proposition introduite le 8 avril 2013 par le ministère de la Justice. Je crois comprendre que le projet de législation fixe l'âge minimum du mariage à 16 ans et qu’il envisage des conditions préalables à tout mariage d'une fille âgée de moins de 16 ans. Ceci constitue une première étape en ce qui concerne la protection de filles qui pourraient autrement être mariées sans restriction. Ces mesures révèlent également un plus grand respect des obligations internationales de l'Arabie saoudite, je les accueille donc favorablement et vous exhorte à soutenir sans délai leur adoption et leur mise en œuvre.

Toutefois, conformément aux normes internationales telles que la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes et la Convention relative aux droits de l'enfant (toutes deux ratifiées par l'Arabie saoudite), je vous demande respectueusement d'aller plus loin en relevant rapidement l'âge minimum du mariage à 18 ans et en mettant fin au système de tutelle masculine. Veuillez également veiller à ce qu'il existe des garanties appropriées pour que les femmes disposent d’un vrai choix quant à la sélection d'un conjoint et au moment du mariage. Cela permettra aux femmes et aux filles saoudiennes de jouir de leurs droits et de réaliser leurs ambitions.

His Majesty, King Abdullah bin Abdul Aziz Al Saud

Kingdom of Saudi Arabia

H.E. Dr. Abdullah Bin Mohammed Bin Ibrahim Al-Sheikh

Speaker of the Shura Council

H.E. Dr. Muhammad bin Abdul El Karim Abdul Azziz El Issa

Minister of Justice

The Human Rights Commission

Pour en savoir plus sur la campagne, cliquez ici :
http://www.equalitynow.org/fr/take_action/agissez_action315